États-Unis : les 100 premiers jours de la présidence Biden ont été menés tambour battant

Certains voient en Joe Biden le nouveau Franklin Delano Roosevelt, le président qui avait transformé l’Amérique des années 1930 en à peine 100 jours. Le président des États-Unis s’apprête à passer ce cap symbolique, et lui aussi surprend. D’abord par une campagne de vaccination contre le Covid-19 éclair. "En moins de 100 jours, plus de 67 %, soit les deux tiers de nos aînés, sont entièrement vaccinés", confiait-il. Gigantesque plan de relance Mais c’est surtout son gigantesque plan de relance qui marque les esprits. Près de 2 000 milliards de dollars pour faire repartir l’économie. Joe Biden rompt avec le style tonitruant de Donald Trump, ses mesures anti-climat et ses faveurs fiscales. Le nouveau président doit annoncer un doublement des taxes sur les plus riches. Reconnaissance du génocide arménien, retrait des troupes d’Afghanistan… plus populaire que son prédécesseur, Joe Biden reste haï par une grande partie de l’Amérique. Les débats sur ces projets de réforme s’annoncent agités.