États-Unis : une élection peut en cacher une autre

Par Hélène Vissière à Washington
·1 min de lecture
Les Américains ne votent pas que pour leur président, le 3 novembre, mais aussi pour le Congrès. Les démocrates sont favoris à la Chambre, mais le scrutin s'annonce plus serré au Sénat.
Les Américains ne votent pas que pour leur président, le 3 novembre, mais aussi pour le Congrès. Les démocrates sont favoris à la Chambre, mais le scrutin s'annonce plus serré au Sénat.

On ne parle que de l'affrontement entre Joe Biden et Donald Trump pour la Maison-Blanche. Mais il y a une autre bataille tout aussi cruciale qui se joue le mardi 3 novembre : le contrôle du Sénat, avec ses vastes pouvoirs. Car si le candidat démocrate l'emporte et que le Sénat reste républicain, ce dernier va tout faire pour bloquer le programme du nouveau président, le plan de relance indispensable pour sauver l'économie, la réforme de la santé, le retour à l'accord de Paris sur le climat et la mise en place de mesures de protection de l'environnement?

Il y a un an, au début de la campagne, les républicains semblaient assurés de garder leur majorité au Sénat, où ils détiennent 53 sièges contre 47 pour les démocrates. Mais la pandémie, entre autres, a changé la donne. Ces dernières semaines, dans plusieurs États, les écarts entre candidats se sont resserrés et une victoire démocrate ne semble plus totalement impossible.

Lire aussi Gérard Araud ? L'Amérique échappera-t-elle aux heurts post-scrutin ?

Tout se joue dans huit États

Ce mercredi, 35 sièges sont en lice : 12 tenus par les démocrates et 23 par les républicains. La nouveauté, cette année, c'est que ces derniers se retrouvent sur la défensive même dans des États habituellement conservateurs, comme le Texas, le Kansas, la Caroline du Sud ou le Montana. En 2016, Donald Trump s'était imposé dans cet État montagneux du nord-ouest des États-Unis avec 20 points d'avance. En 2020, les candidats républicains ont [...] Lire la suite