États-Unis : les élèves privés d’école depuis un an

Des parents dans la rue, très en colère contre les enseignants et des professeurs qui manifestent et confessent leurs peurs à la télévision : c’est la bataille des écoles aux Etats-Unis. Cela fait un an que le fils de 17 ans de Sandra Davis suit ses cours sur son ordinateur, depuis son domicile près de Washington (États-Unis). “Les trois premiers mois ça allait, mais là, un an, j'ai l'impression de passer à côté de mon année et de mon éducation”, explique l’adolescent. Il est de moins en moins assidu à des cours de 1h20 chacun. “Je ne reste pas plus de 20 minutes”, admet-il. Les professeurs pas prioritaires pour la vaccination Si les écoles publiques restent fermées, c’est parce que les syndicats se sont mobilisés avec des cortèges de professeurs. “C’est trop dangereux", peut-on les entendre scander en pleine rue. Mais surtout, les négociations échouent sur la vaccination. Les professeurs ne sont pas prioritaires. Le blocage dure depuis un an.