États-Unis : à quoi va servir le procureur spécial désigné pour enquêter sur Trump ?

© Charles Dharapak/AP/SIPA

Qui ne se souvient pas de ­Robert Mueller, ancien directeur du FBI, chargé d’enquêter en 2017 sur les accusations de collusion entre l’équipe de campagne de Donald Trump et des agents russes ? Deux ans plus tard, le procureur spécial Mueller lâchait l’éponge. Pas de preuves formelles de complot malgré de sérieux indices convergents. Après deux autres procès visant à destituer Trump par la voie parlementaire, mais en vain, voici qu’un nouveau procureur spécial est désigné pour faire la synthèse de deux enquêtes : la première menée par la commission du Congrès sur l’assaut du Capitole par les partisans de Trump le 6 janvier 2021 ; la seconde sur la cinquantaine de cartons d’archives de la Maison-Blanche que l’ex-président aurait emportés chez lui en Floride au risque de laisser des documents secret-défense sans protection.

À peine Jack Smith a-t-il été nommé par le ministre de la ­Justice que l’ex-président a dénoncé sur Fox News une « chasse aux sorcières » qui continue, des « abus de pouvoir » de l’administration, visant, selon lui, à l’empêcher de mener campagne pour succéder à Joe Biden . Dans un courriel envoyé à ses milliers de partisans, Donald Trump se retranche derrière certains experts et élus pour qui la nomination de Jack Reed est « politique », notamment parce qu’il aurait été associé en 2013 à une enquête de l’administration des impôts contre les abus de défiscalisation commis par nombre de mouvements politiques.

Lire aussi - Midterms : après avoir échoué à repre...


Lire la suite sur LeJDD