États-Unis : à l’aube des un an de sa présidence, Biden joue la pédagogie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Joe Biden a également annoncé mercredi qu'il choisirait à nouveau son actuelle vice-présidente, Kamala Harris, pour être sa colistière s'il se représente à l'élection présidentielle en 2024.
Joe Biden a également annoncé mercredi qu'il choisirait à nouveau son actuelle vice-présidente, Kamala Harris, pour être sa colistière s'il se représente à l'élection présidentielle en 2024.

Cela fait déjà un an que Joe Biden a pris la tête des États-Unis. Jeudi 20 janvier, le démocrate célébrera le premier anniversaire de sa présidence. Aussi a-t-il décidé de donner, mercredi, une conférence de presse, fait rare, qui était très attendue au vu de l’année écoulée. Le locataire de la Maison-Blanche a ainsi essayé de minimiser la crise que traverse son administration depuis son élection. Il a notamment imputé le sentiment de frustration, ressenti par bon nombre d’Américains, à la pandémie, et vanté son bilan économique.

« Je sais qu’il y a beaucoup de frustration et de fatigue dans ce pays », a reconnu le président depuis la prestigieuse « East Room » de la Maison-Blanche. Droit dans ses bottes, Joe Biden a toutefois écarté un changement de cap, se prêtant plutôt à un exercice de pédagogie. « Cela a été une année de défis, mais aussi une année d’énormes progrès », a affirmé le démocrate, citant notamment la campagne massive de vaccination contre le Covid-19.

Il a souligné que 75 % des adultes américains étaient désormais entièrement vaccinés, contre 1 % quand son administration a pris les rênes. Le dirigeant a aussi vanté des « créations d’emplois records », une « croissance record » avec un taux de chômage désormais de 3,9 %, contre 6,4 % il y a un an. Mais, à plusieurs reprises, il a regretté de ne pas être allé davantage au contact des Américains, notamment auprès des électeurs noirs, qui avaient massivement voté pour lui à la présidentielle de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles