États-Unis : à 100 jours des élections de mi-mandat, la popularité de Joe Biden au plus bas

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les élections de mi-mandat aux États-Unis trottent forcément dans la tête de Joe Biden . A 100 jours du scrutin, le président américain affiche une popularité chancelante. Depuis un an, les enquêtes d'opinion lui sont très défavorables.

Aujourd'hui, seulement 38% des Américains approuvent sa politique, la faute, en grande partie, à une inflation record, au plus haut depuis 40 ans. Cela fait maintenant plusieurs mois qu'une vague républicaine est annoncée lors de ces "midterms" de novembre. Elle devrait permettre au Parti conservateur de reprendre le contrôle du Congrès.

Néanmoins, aux Etats-Unis, les élections de mi-mandat s'avèrent toujours très difficiles pour le pouvoir en place. Barack Obama et Donald Trump avaient perdu leur majorité deux ans après leur arrivée à la Maison-Blanche. Et pourtant, à 100 jours des élections, il y a encore un peu d'espoir côté démocrate.

La mobilisation de l'électorat démocrate : un facteur clé

 

D'abord parce que le prix de l'essence chute, après avoir atteint des sommets début juin, et soulage le portefeuille des Américains. Joe Biden peut également se réjouir d'avoir obtenu des victoires politiques ces derniers jours, notamment le ralliement d'un sénateur centriste prêt à voter un grand plan d'investissement pour faire baisser le prix des médicaments et lutter contre le réchauffement climatique.

 

>> LIRE AUSSIArabie saoudite : un «check» de réconciliation entre Joe Biden et Mohammed ben Salmane ?

Mais il existe toujours une gr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles