Les États européens mettent la main au portefeuille pour faire face à la crise énergétique

Plafonnement et gel des prix, aides aux entreprises, importations d'énergie... la liste des factures s’allonge pour affronter la crise énergétique. C'est le cas en Allemagne où le gouvernement a annoncé ce dimanche 4 septembre un plan d'aide massif pour résister à l'envolée des prix.

Soixante-cinq milliards d'euros pour le pouvoir d'achat des ménages allemands et pour les entreprises. Parmi ces aides, un chèque de 200 € versé aux étudiants et un chèque énergie unique de 300 euros pour des millions de retraités, ainsi qu'une augmentation de l'allocation logement L'inquiétude est énorme en Allemagne où la Banque centrale s'attend à une inflation de 10% d'ici la fin de l'année. Olaf Scholz, chancelier social-démocrate, à la tête d'une coalition formée avec écologistes et libéraux, a réuni samedi jusque tard dans la soirée, les principales figures du gouvernement pour finaliser ce plan attendu depuis plusieurs semaines. Selon le patron de la Banque centrale allemande, la Bundesbank, l'inflation -actuellement de près de 8% sur un an- devrait atteindre 10% d'ici la fin de l'année, une première depuis les années 1950.

► À lire aussi : Berlin défend de nouveau l'idée d'un gazoduc entre l'Espagne et la France, Paris s’y oppose

« Éviter une crise financière »

(avec agences)

► À lire aussi : Gaz: en serrant le robinet, la Russie et Gazprom mettent la pression sur la solidarité européenne


Lire la suite sur RFI