Après le couac, les députés rétablissent le calendrier de l'état d'urgence sanitaire

·1 min de lecture

Les députés ont rétabli mercredi au 16 février l'échéance de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire, après le couac de mardi soir où les oppositions avaient réussi à faire voter, contre le gouvernement et la majorité, une prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 14 décembre seulement.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 4 novembre

La majorité piégée par la droite

La veille, les députés de l'opposition avaient réussi à faire passer un amendement fixant l'échéance de l'état d'urgence sanitaire au 14 décembre au lieu du 16 février, contrairement au souhait du gouvernement. Cette manœuvre avait notamment été permise par le manque de députés de la majorité face à des oppositions mieux mobilisée, piégés par la droite. 

A 21h45, on battait le rappel sur les boucles de messagerie des députés LREM. "On est en minorité dans l'hémicycle", s'inquiétait-on, trop tard. "La droite a très bien compris ce qu'elle faisait. Une majorité nerveuse, un peu lasse et pas forcément très mobilisée. On se demande ce que certains avaient à faire un mardi soir de confinement", s'est agacé un cadre de la majorité auprès d'Europe 1. 

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Coronavirus : vers une alternance entre déconfinement et reconfinement ?

> Confinement : voici les attestations à télécharger pour se déplacer

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque

> Le port du...


Lire la suite sur Europe1