État d’urgence. Couvre-feu : nombreuses échauffourées dans toute l’Espagne

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Alors que la grogne monte dans plusieurs pays d’Europe face aux nouvelles restrictions pour tenter d’endiguer la pandémie, l’Espagne a connu ce week-end trois soirs successifs de violences et de heurts avec la police.

Face à une forte recrudescence de nouveaux cas de Covid-19, l’Espagne a décrété il y a une semaine – avec l’accord des 17 gouvernements des régions autonomes – un nouvel état d’urgence, qui comprend notamment un couvre-feu entre 23 heures et 6 heures, même si les communautés autonomes ont une marge de manœuvre de plus ou moins une heure.

À lire aussi: Crise sanitaire. L’Espagne, premier pays d’Europe à dépasser le million de cas de Covid-19

Le premier week-end de ce couvre-feu a donné lieu à des heurts nocturnes dans plusieurs villes du pays. Dans la nuit de dimanche 1er novembre à lundi, une nouvelle manifestation avait été convoquée à Logrono, la capitale régionale de La Rioja, dans le nord du pays.

Elle s’est cependant révélée moins violente que celle de la veille, que le quotidien régional La Rioja résumait ainsi :

Charges de la police, jets d’objets, pillages de commerces, barricades…

Appels via les réseaux sociaux

Des violences et des heurts avec la police ont également eu lieu dimanche soir dans la ville de León, dans le département du même nom, dans le nord-ouest du pays.

“De brutales altercations ont eu lieu à León à cause du couvre-feu, titrait le quotidien régional Diario de Castilla y León. Des groupes de jeunes antisystème se sont rassemblés dans la ville à la suite d’un appel lancé sur les réseaux sociaux.”

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :