Taux de réussite stable au baccalauréat avec 85,5 % d'admis

Sésame pour les études supérieures, examen symbolique ou étape à passer, le baccalauréat a rendu son verdict, lundi, avec un taux de réussite de 85,5 % avant rattrapage, en légère hausse. La ministre de l'Éducation Nicole Belloubet a salué "un chiffre qui donne du bonheur".

À partir de midi, lundi 8 juillet, les lycéens ont découvert leurs résultats au baccalauréat, avec une bonne nouvelle à la clé pour 85,5 % d'entre eux, selon les chiffres du ministère de l'Éducation nationale.

Au total, sur les 718 400 candidats qui se sont présentés, 614 100 ont été reçus avant la session de rattrapage, soit un taux de réussite de 85,5 %, en hausse de 0,6 point par rapport à 2023, a annoncé le ministère.

Le taux d'admis a été de 91,1 % pour le bac général (+0,3 point sur un an), de 78,5 % pour le bac technologique (+0,4 point) et de 79,2 % pour le bac professionnel (+1 point).

La ministre de l'Éducation nationale, Nicole Belloubet, avait déjà salué lundi matin sur LCI des résultats "qui sont bons" cette année. "Un chiffre qui donne du bonheur", a-t-elle lancé.

L'an dernier, le taux d'admis avant rattrapage avait été de 84,9 %, avant d'atteindre 90,7 % selon des résultats définitifs publiés en mars, en baisse de 0,3 point. Le taux de réussite au bac dépasse depuis 2012 les 80 %.

Le baccalauréat reste le sésame nécessaire pour les études supérieures. Mais beaucoup de lycéens savent qu'ils n'ont pas besoin d'avoir des notes très élevées, grâce au contrôle continu.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Malade, l’éducation française en proie au doute
Sport à l'école : l'EPS, mal-aimée de l'enseignement en France ?
Mathématiques : la France à la traîne