"Il était tout le temps collé sur moi": une nouvelle femme témoigne contre Jacques Bouthier

Jacques Bouthier.  - BFMTV
Jacques Bouthier. - BFMTV

Depuis les révélations de l'affaire Jacques Bouthier, mis en examen et incarcéré pour "traite des êtres humains", "viols sur mineurs" et "proxénétisme", les témoignages se multiplient. Les langues de certaines femmes se délient et certaines se présentant comme victimes du PDG d'Assu 2000 ont décidé de se tourner vers la justice.

C'est le cas de Sarah*, ancienne salariée du groupe, qui a déposé une plainte pour "harcèlement sexuel" visant Jacques Bouthier lundi 30 mai. Il s'agit de la deuxième plainte de ce type.

"Il ne m'a jamais parlé du travail..."

Sarah a été embauchée comme commerciale chez Assu 2000 dans les bureaux de l'entreprise situés à Tanger, en 2018. Dès le début, elle a entendu parler du PDG, Jacques Bouthier. Très rapidement, elle apprend qu'il harcèlerait les jeunes femmes et qu'il ferait pression pour coucher avec elles.

En parallèle, les dirigeants se vantent d'avoir un patron qui fait régulièrement le tour des équipes et connait tous les salariés. "En réalité, pendant trois ans où je l'ai croisé, il ne m'a jamais parlé du travail...", confie Sarah.

"Je pars me cacher aux toilettes"

Dès le premier jour où elle croise Jacques Bouthier, elle est alertée par une collègue. "Merde, il est là ! Je ne savais pas. Bon, je pars me cacher aux toilettes...", lui dit cette dernière. Jacques Bouthier arrive alors auprès de Sarah. "Ah toi, je ne te connais pas encore... Quel beau sourire tu as, ma petite ! Vraiment un beau sourire", l'aborde-t-il.

Un an plus tard, pour ses bons résultats, Sarah gagne, avec 50 autres salariés de l'entreprise, un voyage au Mexique.

"Là-bas, il était tout le temps collé sur moi. Il me harcelait alors que j'étais mariée à l'époque", raconte-t-elle à BFMTV. Il me disait: "Tu as vu ce luxe? Tu as vu cette vie? Tu sais que je peux te garantir ce luxe et cette vie mieux que ton mari, hein?".

Envoi d'une vidéo à caractère pornographique

Un jour, alors qu'elle est bloquée en France pour cause de confinement, Jacques Bouthier lui demande son numéro personnel au motif de lui envoyer une vidéo d'un chantier à Tanger. Elle refuse mais il insiste tellement qu'elle finit par céder, témoigne-t-elle.

"Le soir, il m'a envoyé une vidéo à caractère pornographique. On y voyait le sexe d'une femme. Le commentaire de la vidéo, c'était "Tu vois, c'est plus drôle que la vidéo de chantier...", explique-t-elle.

Sarah* lui écrit un long message dans lequel elle explique qu'elle ne veut plus rien recevoir de sa part. Le lendemain, il lui dit juste qu'elle s'est exprimée dans un français parfait. À la révélation de l'affaire Bouthier, elle se décide à porter plainte pour "harcèlement sexuel".

* : le prénom a été modifié.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles