Qui était Pierre Soulages ?

© Jose Jordan / AFP

Pierre Soulages, le plus grand des plasticiens français, est mort à l’âge de 102 ans. Il a acquis une renommée internationale en créant l’outrenoir une nuit de 1979, alors qu’il travaillait sans relâche dans son atelier à Sète. Il a vécu une véritable épiphanie. « J’ai constaté avec stupeur que les états du noir réfléchissaient la lumière. Si je me déplaçais de gauche à droite, la composition changeait. En fonction de l’environnement, elle adoptait des reflets cuivrés, bleus ou verts. Cette polyvalence chromatique a été une révélation. » Il s’y est consacré toute sa vie.

Lire aussi - « Quand on se consacre à sa passion, ce n'est pas du travail » : Pierre Soulages, un artiste libre

 

Muni d’outils qu’il fabriquait lui-même (pinceaux, brosses, balais et racloirs), l’artiste ne cessait d’expérimenter les techniques sur des grands formats. Gouache, brou de noix et goudron étaient lissés, juxtaposés, striés, grattés, griffés, accidentés et lacérés sur la surface fibreuse pour accrocher les rayons du soleil. Et pénétrer dans un monde parallèle, surnaturel, d’une richesse inouïe.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain  ici

 

Il avait pour habitude de brûler toutes les œuvres dont il n’était pas satisfait et de peindre la toile posée au sol pendant des sessions de quatre heures, seul et en silence. Epris de liberté et d’indépendance. Le musée Pierre Soulages a été inauguré à Rodez en 2014.


Lire la suite sur LeJDD