«Ce qui était chez nous est devenu un enfer»

Libération.fr

Depuis fin janvier, dans le Nord-Sinaï, des jihadistes de la branche locale de l’Etat islamique multiplient les exactions contre les chrétiens d’Egypte. Chaque jour, des dizaines de familles se réfugient à Ismaïlia, où elles sont accueillies par l’Eglise, avec les moyens du bord.

Elle est assise sur une chaise au dossier encore recouvert de plastique. Ses cheveux gris sont impeccablement tirés sous un fichu noir. Ses épaules sont recouvertes d’un long châle en laine, noir lui aussi. Magda vient d’arriver à Ismaïlia, après une longue route. Elle est épuisée mais elle se tient droite, le regard perdu, sûrement encore tourné vers El-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, dans l’extrême nord-est de l’Egypte, sa ville qu’elle vient de quitter en catastrophe.

«Je suis la mère du martyr Wael. Mon fils tenait un petit supermarché en centre-ville. Sa femme et moi, on travaillait avec lui. La semaine dernière, trois hommes avec le visage masqué sont entrés dans sa boutique. Ils lui ont tiré dessus, une balle dans le cœur, l’autre sur le côté et une troisième directement dans la croix qu’il s’était fait tatouer sur la main, comme la plupart des coptes. Ensuite, ils ont jeté sa femme enceinte par terre, ils ont pris une canette et un paquet de chips et ils sont repartis, tranquillement», raconte-t-elle avec lenteur, en pesant chaque mot.

Magda s’arrête soudain de parler, des larmes coulent sur son visage, puis elle ajoute, bouleversée : «Mon fils… C’est lui qui m’apportait mes médicaments, ma nourriture. C’est lui qui me permettait de vivre. Après lui, je n’ai plus personne pour prendre soin de moi, je n’ai plus personne pour presser mon épaule.» A ses côtés, Medhat, son frère, est encore abasourdi : «Ils ont tué le fils de ma sœur et ils ont continué à tuer d’autres chrétiens, l’un après l’autre, jusqu’à ce qu’on sente que ça allait être notre tour. Alors on s’est rassemblés et on est partis.» L’homme au fin collier de barbe se frotte les mains avec nervosité. Ses épaules s’affaissent (...) Lire la suite sur Liberation.fr

WikiLeaks : Assange accuse la CIA d'«incompétence dévastatrice»
Le Soudan proteste contre le décret migratoire de Trump
Les Etats-Unis envoient 400 soldats supplémentaires en Syrie
La Suisse rejette une demande d’interdire une visite d’un ministre turc
Attaque de Kaboul : incertitudes autour de la revendication de l’EI

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages