"Elle était adorable": une amie de Justine Vayrac évoque son "déni" après la mort de la jeune femme

"Elle était adorable": une amie de Justine Vayrac évoque son "déni" après la mort de la jeune femme
Justine Vayrac. - @_JUJU_LE_S
Justine Vayrac. - @_JUJU_LE_S

À l'unanimité, c'est une jeune femme solaire et pleine d'humour que les amies de Justine Vayrac décrivent depuis la mort de la jeune femme le week-end dernier, après une soirée en boîte de nuit à Brive-la-Gaillarde. Nathalie, qui suivait la même formation que l'étudiante dont Lucas L. a finalement avoué le meurtre, témoigne ce samedi sur BFMTV de son "incompréhension".

"Je suis dans l'incompréhension de ce qu'il s'est passé. Quelque part, je suis un peu dans le déni parce que je n'arrive pas à croire qu'elle n'est plus là", explique Nathalie.

Comme d'autres amies, cette dernière décrit Justine comme une jeune femme attentionnée et très drôle. "Justine était adorable. Elle était rigolote, toujours là pour aider les uns et les autres, sans aucune méchanceté", témoigne Nathalie.

"On avait nos petits rituels"

Les deux jeunes femmes se sont connues dans le cadre de leur formation pour devenir infirmières. Elles se rendaient chaque jour sur leur lieu de travail à bord de la même voiture.

"Quand on faisait du covoiturage, le matin, on rigolait dans la voiture. On décompressait le soir quand on rentrait de la formation. On se refaisait notre journée, on avait nos petits rituels, les jeux à la radio le matin... Elle était adorable", raconte encore Nathalie auprès de BFMTV.

Trois jours après la découverte du corps de la jeune femme près du domicile de Lucas L., de nombreuses zones d'ombre subsistent dans l'enquête, notamment sur le mobile et les circonstances du meurtre. Après ses aveux, le jeune homme de 21 ans a été mis en examen pour "viol, séquéstration sans libération volontaire avant le septième jour, et meurtre, précédé, accompagné ou suivi d'un autre crime".

Article original publié sur BFMTV.com