"On était à abattre" : Bernard Tapie traumatisé par son agression

·1 min de lecture

Reçu sur le plateau du 20h de TF1 par Gilles Bouleau, Bernard Tapie n'a pas hésité à se confier sur sa santé ou ses récents déboires. Tandis qu'il se bat toujours contre un double cancer, le père de Stéphane Tapie reste marqué par l'agression qu'il a subie en pleine nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril mais assure ne pas vouloir "en faire un souvenir". Son épouse Dominique et lui ont été violentés à leur domicile de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne. Quatre hommes cagoulés ont pénétré leur domicile par une fenêtre, ont frappé puis ligoté le couple avant de fuir avec des montres, bijoux et téléphones. Surtout, Dominique Tapie a vécu quarante-cinq minutes d'une extrême brutalité.

"Je n’avais rien fait pour mériter ça", confie Bernard Tapie, encore bouleversé par ce qu'il a vécu. Traumatisé mais pas abattu, puisqu'il retourne "régulièrement" sans problème dans son domicile de Combs-la-Ville, contrairement à sa femme. "Il y avait une haine dans leur façon de parler : 'Ta gueule, ta gueule'," se rappelle-t-il. Et d'ajouter : "On était à abattre". Et quid de l'arrestation de ses agresseurs, qui courent toujours dans la nature ? "Il y a des milliers de cas par an, la justice a beaucoup de mal à investiguer pour trouver les coupables," lance-t-il, avec presque un peu de philosophie.

"Elle a été traînée par les cheveux de pièce en pièce, car les cambrioleurs voulaient qu'elle leur dise où était le coffre," racontait Bernard Tapie au Point. "Ils l'ont rouée de coups pendant près d'une heure. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Richard Berry : son message sans équivoque
VIDEO - "Les dealers à table" : pourquoi Martin Lamotte s'est éloigné de Coluche
Ingrid Chauvin "extrêmement touchée" : cette cause qui lui tient à cœur
PHOTOS - Brigitte Macron : nouvelle apparition stylée auprès de son président de mari
PHOTO - Jean-Pierre Pernaut : son fils Tom déjà très musclé à 17 ans