Les établissements accueillant du public se préparent au passe sanitaire pour les salariés

·1 min de lecture

Pour accéder aux banquettes rouges du théâtre des Blancs Manteaux, à Paris, les spectateurs ont dû depuis plusieurs semaines tendre un passe sanitaire valide à Franck. Mais lundi, c'est lui qui devra montrer patte blanche pour venir travailler. En effet, le passe sanitaire devient obligatoire pour les salariés des lieux accueillant du public. Musées, cinémas, théâtres, salles de sport mais aussi discothèques, parcs d'attraction ou encore employés dans les transports ou la restauration... Au total, ce sont 1,8 million de personnes qui sont concernées.

"J'ai pas envie, je ne changerai pas d'avis"

"Pour une raison sanitaire, je trouve ça logique", concède Franck. "On est vraiment en rapport avec du public." Mais la mise en place risque d'être compliquée. Dans le théâtre, sur quatre salariés, deux ne sont pas vaccinés. "J'ai pas envie", balaie Mégane. "Je ne changerai pas d'avis. Pour l'instant je vais faire des tests. Ensuite on verra quelles solutions je pourrai trouver par la suite pour ne pas avoir à payer trente euros mon antigénique à chaque fois."

 

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

En l'absence de passe sanitaire, la seule solution pour ces salariés est de s'occuper de tâches administratives dans un bureau. C'est ce que leur a proposé Frédéric, le patron des lieux. "C'est dommage, Mégane est chargée de l'accueil normalement", lance-t-il dans un demi-sourire. La loi lui permettra de la suspendre et de ne plus la payer, "mais je ferai tout ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles