Vers des étés qui dureront six mois avec le réchauffement climatique

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

Vous rêvez peut-être d’un été qui dure éternellement ? Eh bien, avec le réchauffement climatique, votre rêve pourrait bien prochainement devenir réalité. Ou presque. Des chercheurs de l’Académie des sciences chinoise rapportent en effet aujourd’hui que d’ici 2100, les étés de l’hémisphère Nord pourraient durer… six mois ! Mais ne vous réjouissez pas trop vite. Car le phénomène aura des impacts importants sur notre environnement, notre agriculture et notre santé.

Pour étudier les évolutions dans les durées des saisons et les dates de leur début, les chercheurs se sont intéressés à des données météorologiques quotidiennes relevées entre 1952 et 2011. Pour définir le début de l’été, ils ont choisi le moment où apparaissent les 25 % de températures les plus élevées. Réciproquement pour l’hiver, a été choisi le moment où sont enregistrées les 25 % des températures les plus basses.

Ainsi, l’été est en moyenne passé de 78 à 95 jours alors que l’hiver est passé de 76 à 73 jours. La durée du printemps et de l’automne a elle aussi diminué, passant respectivement de 124 à 115 jours et de 87 à 82 jours. Résultat, le printemps et l’été commencent désormais plus tôt alors que l’automne et l’hiver commencent plus tard.

Ici, une visualisation des changements intervenus dans le cycle des saisons. © Wang et al., Union américaine de géophysique
Ici, une visualisation des changements intervenus dans le cycle des saisons. © Wang et al., Union américaine de géophysique

De nombreuses conséquences, y compris pour la santé humaine

Selon les modèles climatiques que les chercheurs ont appliqués à leurs données et à leurs résultats pour prédire le cycle des saisons sur les décennies à venir, d’ici 2100, l’hiver ne devrait plus durer plus de deux mois alors que l’été s’étendra sur six mois. Si rien n’est fait très rapidement pour limiter nos émissions de gaz à effet de serre et avec elles, le réchauffement climatique anthropique.

Déjà, des changements ont pu être observés dans l’environnement. Des oiseaux qui modifient leur schéma migratoire ou des plantes qui fleurissent à des moments différents. Mais quelle...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura