"Ils ont été très forts" : "Le jeu de la dame", la nouvelle série sur les échecs qui fait un carton sur Netflix

Manon Botticelli
·1 min de lecture

"Le jeu de la dame surpasse probablement toutes les séries ou les films sur les échecs que j’ai pu voir", s’exclame Sophie Milliet, sextuple championne de France de la discipline. L’objet de son enthousiasme : la mini-série pépite de l’automne sur Netflix. Le jeu de la dame (The Queen’s Gambit en anglais), adaptée d’un roman de Walter Tevis, est sortie en toute discrétion le 23 octobre dernier. Mais elle n’a pas tardé à trouver son public et à s'imposer comme un incontournable du moment.

Elle parle pourtant d’un sujet qui pourrait en intimider plus d’un : les échecs. Les raisons de ce succès ? Des acteurs épatants, un beau scénario… Et surtout une mise en scène astucieuse qui permet aux spectateurs à qui les mots "sicilienne", "roque" ou "gambit" n’évoquent pas grand chose, de suivre quand même. Le tout sans lésiner sur la qualité et le réalisme.

Beth Harmon (formidable Anya Taylor-Joy) n’a que huit ans quand elle apprend à jouer aux échecs avec le concierge de son orphelinat. Ce dernier voit très vite en elle un futur prodige. Devenue dépendante aux tranquillisants que l’institution donnait aux enfants, elle se sert des médicaments (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi