Cet été, le pilote de votre avion sera peut-être un... auto-entrepreneur

Cela risque d'être compliqué dans les aéroports cet été. Les passagers sont de retour, mais pas le personnel . Aux Aéroports de Paris, 4.000 postes sont à pourvoir, et l'aéroport d'Amsterdam a dû annuler des vols pour limiter le nombre de voyageurs et le risque de pagaille. Certaines compagnies low cost optent pour une autre stratégie : faire appel à des auto-entrepreneurs, y compris à des postes clés. Un phénomène qui n'est pas nouveau, mais qui prend de l'ampleur.

>> LIRE AUSSILe C919, un avion de ligne chinois ou un probable concurrent d'Airbus et de Boeing

Des problèmes "pour la sécurité des vols"

Pour ne pas annuler de vols et éviter de prendre trop de temps à former et recruter du personnel, certaines compagnies low cost augmentent le recours à des auto-entrepreneurs. Pour cela, elles passent par des sous-traitants, plus ou moins vertueux. Parmi eux, Buzz, filiale polonaise de Ryanair, est souvent pointé du doigt. "Ça pose plusieurs problèmes, surtout pour la sécurité des vols. Quand on est auto-entrepreneur, on va peut-être effectuer la mission en étant fatigué ou malade", dénonce Olivier Cadiot, porte-parole du Syndicat national des pilotes de ligne, qui regrette également la précarité du système pour les personnes concernées.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

"Faire un effort supplémentaire pour éviter les annulations"

Des difficultés qui semblent moins toucher les compagnies historiques, notamment Air France , qui a peu licencié. ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles