Vers un été normal ? Très sceptique, le conseil scientifique ne voit pas d'amélioration avant "septembre 2021" et liste une série de prédictions très sombres

·1 min de lecture

Depuis un an, ils sont les sages pour les uns, les alarmistes pour les autres. Les membres de l'omniprésent Conseil scientifique opèrent bel et bien en garde-fou dans cette crise sanitaire qui s'éternise. A l'affût du moindre rebond épidémique, partisans de mesures fermes pour soulager l'hôpital et réduire les risques de vagues importantes de contaminations, ils rendent leur avis avec une absence de scrupule qui n'a d'égale que leur vigilance. Ce lundi 29 mars, la note laissée à propos de la nécessité ou non d'organiser des élections régionales et départementales, prévues en juin prochain, se veut pour le moins inquiétante. Le Conseil pointe différents défauts dans la stratégie de lutte contre le Covid-19. A commencer par les restrictions orchestrées au plus haut niveau de l'Etat. "Le couvre-feu renforcé le 20 mars 2021 par des mesures de freinage d'un nouveau type" est jugé d'un "effet incertain", entrevoit-il. Pour les experts, un confinement strict semble être l'unique solution au problème. Ils ajoutent en prime une prédiction qui vaut avertissement : "l'intentsié et la nature" des mesures "au cours des deux mois qui viennent (avril et mai 2021) sont un élément clé pour anticiper l'état de la pandémie en juin". Sous-entendu : le gouvernement n'a plus le droit à l'erreur.

Depuis des semaines, Emmanuel Macron et ses ministres veulent éviter la mise sous cloche générale. Jouant la carte (électoraliste ?) de l'optimsime, le président de la République croit en nos chances de sortir (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Patrick Pelloux s'emporte contre les médecins alarmistes et dénonce un "coup de com'"
L'étonnant coup de téléphone d'Edouard Philippe à un élu : "Ils ont voulu ta peau... Turlututu doigt dans le cul !"
L'infectiologue Gilles Pialoux dresse un constat alarmant sur la situation sanitaire : "Il y a ce mur dans lequel on va" (VIDEO)
Camilla Parker-Bowles en deuil, la compagne de son fils Tom vient de mourir à l'âge de 42 ans
Brigitte Macron : cette figure de CNews avec qui elle s'entretient régulièrement