Cet été, gare aux chenilles processionnaires !

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Les chenilles processionnaires fabriquent une toxine urticante qui provoque des reactions allergiques. Soyez vigilants face a ces larves qui ont prolifere sur une grande partie de l'Europe.

Hiver doux puis printemps chaud, cette année les conditions de prolifération des chenilles processionnaires sont réunies. En France, plusieurs situations préoccupantes ont déjà été observées en ce début de saison estivale. Car ces chenilles poilues qui se déplacent en longue file indienne construisent leurs nids blancs cotonneux dans les chênes ou les pins d'une grande partie du territoire, Corse comprise.

Ainsi, dans la communde d'Issoire, dans le Puy-de-Dôme, des enfants ont déclaré des éruptions cutanées rapporte La Montagne. En Ile de France, l’Agence Régionale de Santé (ARS) a demandé le 9 juillet 2019 la fermeture de plusieurs parcs en raison de la présence de chenilles processionnaires : le domaine des Marmousets à La Queue-en-Brie, le parc départemental du Val-de-Marne à Créteil, le parc de la Plaine des Bordes à Chennevières-sur-Marne.

A lire aussi : Chenille processionnaire du pin : qui s’y frotte s’y pique !

"Situation explosive"

Dans les Vosges, également, la préfecture appelle à la prudence suite au signalement de nombreux nids de chenilles en particulier dans les secteurs de Charmes, Châtenois, Vomecourt, Chatel-sur-Moselle et Bouzey. Selon le directeur de l'Office National des Forêts, Denis Dagneaux, qui s’est exprimé sur France Bleu Sud Lorraine, la situation dans les Vosges "est exceptionnelle, voire explosive" concernant les chenilles (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi