Été 2020 : notre shopping de robes tendance (et légères) à moins de 50 €

1 / 10

Été 2020 : notre shopping de robes tendance (et légères) à moins de 50 €

Coup de chaud sur le style : la météo est estivale, à notre plus grand bonheur. Mais par les grandes chaleurs, difficile de trouver le bon look sans étouffer sous les couches de tissu. Par les temps qui courent, on ne supporte pas grand chose sur les épaules… à part une robe. Ça tombe bien : nos stylistes nous donnent leurs coups de cœur, à petits prix.

A bretelles, à smock ou à volants, en version mini, midi ou oversize, le choix est vaste. Il y en a pour tous les goûts. Bonne nouvelle, on vous oriente pour trouver la bonne robe. Il ne vous restera plus qu'à enfiler une jolie paire de sandales pour être la mieux lookée par 30 degrés.

Couleurs et motifs : les tendances de l'été

A la belle saison, toutes les couleurs sont bienvenues, mais on préfère en ce moment les couleurs dans des tons très naturels comme le beige, le brique ou le vert. A sélectionner en fonction de votre carnation. Pour le choix, on vous recommande une méthode infaillible : choisir la teinte parfaite face au miroir, près de votre visage. Si elle vous donne bonne mine, c'est gagné. Côté motif : mention spéciale pour les fleurs qui sont une valeur sûre. Les carreaux comme le vichy ou des lignes plus graphiques qui ont aussi la côte.

Les robes anti coup de chaud

Tout est question de forme et de matière. Avec cette chaleur, les bretelles sont de rigueur. On peut aussi miser sur des robes à manches si elles sont oversize ou mini. Côté matière, prenez le temps de lire les étiquettes. Suer c'est bon pour la santé,

Retrouvez cet article sur Voici

PHOTO Alizée : sa fille Annily dévoile pour la première fois le visage de son petit ami
Kim Jong-Un mort ? Le ministre japonais de la Défense fait d'intrigantes révélations
Ce produit de soin se vend toutes les 2 minutes dans le monde !
Audrey Crespo-Mara au bord des larmes : ses touchants adieux à son émission
McFly et Carlito : attaqué par leurs fans après une vidéo, un restaurateur s’indigne