Éruption volcanique en Islande : alerte à la pollution gazeuse

Alors que plus de 1800 personnes ont déjà visité le site de l'éruption volcanique de Merardalir, qui a débuté le 3 août, l'office météorologique islandais s'inquiète d'une possible pollution gazeuse à venir dans deux villes proches.

L’éruption volcanique qui a débuté le 3 août à Merardalir, sur les pentes du Meradalahnjúk dans le sud-ouest de l'Islande, a attiré plus de 1800 visiteurs dès la date de l'apparition de la fissure et les curieux continuent à affluer ! Localisé à environ 25 km de la zone métropolitaine de Reykjavík, le site de Merardalir est pourtant difficile d'accès et pourrait s’avérer dangereux du fait des émanations de gaz qui accompagnent l’éruption, notamment le dioxyde de soufre. La prévision de dispersion de gaz a d’ailleurs été activée le 4 août, par l’office météorologique islandais qui annonce une pollution gazeuse possible des villes de Vatnsleysuströnd (Vogar) et Reykjanesbær.

L’activité sismique se poursuit dans cette région, puisqu’environ 400 tremblements de terre ont été mesurés depuis l’éruption, qui faisait elle-même suite à une activité sismique intense au cours des derniers jours. Les premières mesures réalisées par les scientifiques de l'Institut des géosciences islandais indiquent une fissure de 360 mètres de long. La coulée de lave a atteint 32 mètres cubes par seconde dans les premières heures et couvert quelque 74.000 mètres carrés en trois heures et demie.

Les premières images de l'éruption.

Ces éruptions dites de fissure ou de "type islandais" n'entraînent généralement ni grandes explosions ni de dispersion de cendres dans la stratosphère. Les jets de lave atteignent ainsi 10 à 15 mètres. Le site a connu l’an passé une éruption qui a duré environ six mois et attiré plus de 435.000 touristes.


À 13h18 GMT aujourd\'hui, la lave a commencé à couler d\'une fissure au sol autour de Fagradalsfjall près de la ville de Grindavík sur la péninsule de Reykjanes. L\'éruption fait suite à une activité sismique intense au cours des derniers jours.


 Crédit : Halldor Björnsspn - Agence météorologique norvégienne
À 13h18 GMT aujourd\'hui, la lave a commencé à couler d\'une fissure au sol autour de Fagradalsfjall près de la ville de Grindavík sur la péninsule de Reykjanes. L\'éruption fait suite à une activité sismique intense au cours des derniers jours. Crédit : Halldor Björnsspn - Agence météorologique norvégienne

Photo prise le premier jour de l'éruption, le 3 août. Crédit : Icelandic Met Office/Halldór Björnsson

Une île située au-dessus d’un point chaud

Il y a en Islande environ 130 volcans actifs dont un grand nombre sont couverts de glaciers, soit la concentration la plus importante en Europe. Ce volcanisme important compose des paysages spectaculaires de volcans, geysers, sources chaudes et champs de lave. Cette activité est due à la position de l’île au-dessus d’un po[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles