Éruption et tsunami dans le Pacifique: deux femmes mortes noyées au Pérou

·1 min de lecture

Deux personnes sont mortes noyées au Pérou en raison de "vagues anormales" provoquées par l'éruption d'un volcan sous-marin aux îles Tonga.

En plus de causer d'importants dégâts matériels dans les pays riverains de l'océan, le tsunami provoqué par la puissante éruption d'un volcan sous-marin des îles Tonga dans l'océan Pacifique sud, a tué deux personnes au Pérou. La menace a toutefois été considérée terminée dimanche.

Les deux femmes sont mortes noyées sur la plage de Naylamp à Lambayeque, dans le nord du Pérou, en raison de "vagues anormales" consécutives à l'éruption aux Tonga, a annoncé dimanche le Centre national des opérations d'urgence local.

22 ports fermés par précaution dans le pays

La veille, le Pérou avait fermé 22 ports par précaution et la police avait indiqué avoir secouru 23 personnes sur la côte.

"Le tsunami a eu un impact important sur le littoral nord de Nuku'alofa", la capitale des îles Tonga, "avec des bateaux et de gros rochers rejetés sur le rivage", mais aucune victime n'a été signalée dans l'archipel, a déclaré la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern.

Jacinta Arden a souligné que l'étendue des dégâts était difficile à évaluer dans le petit royaume du Pacifique vu que les communications ont été coupées. "Nuku'alofa est couverte d'un épais nuage de cendre volcanique, mais sinon la situation est calme et stable", a ajouté Jacinta Ardern après être entrée en contact avec l'ambassade de son pays aux Tonga. L'archipel a cependant besoin de s'approvisionner en eau car "le nuage de cendres a provoqué une contamination".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - A Tonga, les habitants fuient le tsunami après l'éruption du volcan; alerte aux USA et au Chili

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles