Pour Éric Zemmour, ce n'est pas être riche que d'avoir "un appartement de 100 mètres carrés à Paris"

·1 min de lecture

Alors que les inquiètudes sur le pouvoir d'achat se multiplient, le polémiste a estimé qu'une patrimoine de 1,3 million d'euros ne correspondait pas à ce qu'il appelle "les riches".

Alors qu'Éric Zemmour est jusqu'ici resté relativement discret sur sa vision de l'économie, il a esquissé ce matin une ébauche de programme fiscal et donné sa définition de la richesse en France.

undefined

"Un impôt confiscatoire"

En pleine hausse des prix de l'énergie et des matières premières et alors que le gouvernement a multiplié les gestes fiscaux, le polémiste s'est également déclaré contre le retour de l'ISF, et même pour la suppression de l'IFI.

"Non, je ne le rétablis pas. Je pense d'ailleurs que cet impôt est devenu confiscatoire. D'abord parce que le prix des logements a considérablement augmenté (...). Les gens soumis à cet impôt ne sont pas spécialement riches. Souvent, ils ont simplement un bel appartement à Paris."

Cet impôt doit être acquitté si la valeur de la résidence principale est d'au moins 1,9 million d'euros.

Parmi les foyers ayant déclaré l'IFI en 2020 et ayant déclaré des revenus en France au titre de l’année 2019, un quart ont des revenus imposables supérieurs à 163.000 euros d'après les chiffres publiés par la Direction générale des finances publiques.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Nantes : violente manifestation contre un meeting d'Eric Zemmour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles