Pour Éric Zemmour, «Mélenchon s’est transformé en rappeur qui chante nique la police»

Alain Robert / SIPA

Invité sur BFM, jeudi 9 juin, le président de Reconquête ! et candidat dans la 4ème circonscription du Var, a livré ses analyses sur l’éducation nationale, la gauche, la NUPES, mais aussi la mort d’une femme de 21 ans après un refus d’obtempérer.

L’ancien journaliste Eric Zemmour est revenu sur sa « lettre aux parents français » publiée dans Le Figaro, le 8 juin dernier et dans laquelle il fustige l’endoctrinement des élèves par des associations/lobbys : « La caricature est très utile car elle permet de montrer la réalité, c’est une formule rhétorique classique, littéraire, qui permet de faire comprendre. J’ai suivi la scolarité des mes enfants, j’ai vu les programmes et cette caricature n’est pas très loin de la réalité » a-t-il commencé avant de poursuivre : « On leur a appris que les hommes sont des prédateurs et qu’ils ont persécuté les femmes, sur le développement durable obsessionnellement et maintenant on leur apprend qu’on peut changer de sexe. Des enfants rentrent et se demandent s’ils sont garçon ou fille. »

Il a ajouté que s’il était élu, « [S]a première proposition de loi serait d’interdire l’entrée d’associations féministes, LGBT, les Traoré et autres à l’école publique. Je l’avais défendu face à la circulaire Blanquer, et avec la nomination de Pap Ndiaye, il y sera favorable. » Il a ensuite continué : « On m’a fait le procès de ce que j’ai écrit il y a dix, quinze ans, donc je peux juger des écrits de Pap Ndiaye, qui est un intellectuel indigéniste […] Beaucoup de jeunes sont endoctrinés à l’antiracisme, au féminisme, à l’écologie. La gauche veut que nos enfants soient de gauche. »

Éric Zemmour a défini son parti comme « le parti de l’identité, de la sécurité et de la souveraineté » et qu’il souhaitait « rétabli[r] la distinction entre éducation et instruction. L’éducation c’est aux parents de la donner, l’instruction à l’école. » Défavorable « à l’entrée des associations tout court », il a parlé de l’école comme « un sanctuaire » et fustigé le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles