Éric Zemmour loue le « courage » de Ségolène Royal après ses propos sur les crimes de guerre en Ukraine

© SOPA Images/Sipa

« Vous pensez bien que s’il y avait la moindre victime, le moindre bébé avec du sang, à l’heure des téléphones portables on les aurait eues (les images)… », expliquait Ségolène Royal jeudi soir sur BFMTV, à propos de la maternité ukrainienne « bombardée » en mars dernier. Souhaitant prendre du recul sur le massacre de Boutcha ou remettant en doute « le récit de viol d’enfant pendant sept heures sous les yeux des parents », l'ancienne candidate socialiste à l'élection présidentielle avait dénoncé « une propagande de guerre par la peur » diligentée par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, accusé d'entraver le processus de paix par ces manœuvres. Cible de critiques, elle a présenté samedi des excuses, assurant n'avoir « jamais nié les crime de guerre ». En pleine tempête, elle a reçu lundi le soutien d'Éric Zemmour.

« Elle est très courageuse comme souvent », a salué sur BFMTV l'ex-candidat d'extrême droite à la présidentielle. Étrillant « la doxa imposée par les médias », Éric Zemmour a expliqué qu'il était « courageux de ne pas accepter le discours des médias ». « Au moins, elle pose des questions, a encore estimé le fondateur du parti Reconquête. Elle est courageuse de poser des questions. Elle a peut-être tort, mais il faut oser dire des choses. »

Bientôt visée par une plainte ?

Sur les réseaux sociaux, le discours de Ségolène Royal a été condamné par plusieurs membres de son propre camp. « La paix en Ukraine n’est pas rendue impossible par les victimes de l’invasio...


Lire la suite sur LeJDD