Éric Zemmour craint de ne pas avoir les 500 parrainages

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Eric Zemmour a dit craindre de ne pas obtenir les 500 parrainages d'élus requis pour pouvoir se présenter au scrutin. 

Le candidat d'extrême droite à la présidentielle Éric Zemmour a dit mardi craindre de ne pas obtenir les 500 parrainages d'élus requis pour pouvoir se présenter au scrutin. "Il est possible que je n'obtienne pas les parrainages tant le système est fait pour protéger les grands partis", a-t-il dénoncé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux avant d'appeler les maires de France à "donner la parole à des millions de Français" et à ne pas se "laisser voler cette élection".

"Le dernier espoir de mes adversaires est que je n'obtienne pas mes parrainages", a fait valoir M. Zemmour, rappelant que "beaucoup de maires" lui avaient néanmoins déjà accordé leur promesse.

"Ce n'est pas une tâche facile quand on n'a pas de parti établi"

Quelques heures après sa déclaration de candidature sur Youtube, mardi 30 novembre, l'ancien éditorialiste affirmait sur TF1 pouvoir s'appuyer sur "200 à 250 promesses de parrainage". "Ce n'est pas une tâche facile quand on n'a pas de parti établi", a rappelé dans cette vidéo le récent fondateur du parti "Reconquête" qui revendique aujourd'hui près de 60.000 adhérents.

A lire :Sondage Ifop, Pécresse largement préférée à Le Pen et Zemmour

Crédité de 14,5% des voix, à égalité avec Marine Le Pen (RN) en troisième position, selon un dernier sondage Ipsos-Spora Steria, Éric Zemmour est attendu mardi dans le Dauphiné pour un déplacement fermé à la presse.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles