Éric Zemmour candidat? Matthieu Orphelin veut la suspension de ses chroniques

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Matthieu Orphelin photographié dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale (illustration) (Photo: Reuters)
Matthieu Orphelin photographié dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale (illustration) (Photo: Reuters)

POLITIQUE - Le député écologiste pointe “de sérieux problèmes démocratiques”. Dans un courrier adressé ce jeudi 2 septembre à Roch-Olivier Maistre, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel, et Serge Nedjar, directeur général de CNews, Matthieu Orphelin pointe l’ambiguïté dans laquelle se trouve Éric Zemmour, à la fois chroniqueur et “probable” candidat à l’élection présidentielle.

“Le fait qu’un candidat présumé à l’élection présidentielle profite de son statut de chroniqueur pour disposer d’une telle visibilité médiatique en pré-campagne est une première en France. Cela ne peut pas perdurer”, écrit l’élu du Maine-et-Loire.

Considérant que le polémiste exprime chaque jour “son opinion et ses idées sur des thèmes similaires à ceux de son projet politique présidentiel” à une heure de grande écoute, Matthieu Orphelin estime que la situation contrevient “aux principes d’équité des candidats”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“Premièrement, cette situation ne respecte pas les règles générales du CSA relatives aux interventions médiatiques des chroniqueurs candidats”, poursuit le député ex-LREM, pour qui “la rémunération et les défraiements d’Éric Zemmour, ainsi que les coûts de production et de diffusion de l’émission ‘Face à l’info’, assumés par une chaîne privée financée par la publicité et par des concours privés, pourraient devoir être pris en compte, en tout ou partie, dans les comptes de campagne”.

Pour appuyer son propos, Matthieu Orphelin rappelle en bas de page qu’Éric Zemmour dispose désormais d’un parti lui permettant de lever des fonds pour mener campagne et que “la recherche de signatures de parrainages d’élus” a déjà commencé chez ses soutiens.

“C’est pourquoi je demande au CSA de rappeler aux dirigeants de CNews les textes juridiques en vigueur et de s’assurer que la chaîne CNews suspende immédiatement les interventions d’Éric Zemmour en tant que chroniqueur (à moins bien sûr qu’il ne clarifie les choses en annonçant renoncer à la présidentielle)”, écrit le député.

Avant de prévenir: “dans le cas contraire, je me réserve la possibilité de pouvoir porter l’affaire devant les juridictions compétentes”.

À voir également sur Le HuffPost: Les “sorties de route” de CNews bientôt sur Europe 1 ?

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles