Éric Zemmour échoue à faire interdire le nouveau numéro de «Closer»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Il va être papa en 2022 !" Voilà le titre de la Une du journal Closer vendredi qui ne réjouit pas vraiment le polémiste Éric Zemmour. Ses avocats ont assigné la société éditrice du journal devant le tribunal judicaire de Paris, selon l'hebdomadaire Le Point, pour tenter d'empêcher la sortie de ce nouveau numéro. En vain. Le magazine people avance que la conseillère du polémiste, Sarah Knafo, présentée comme sa compagne, attendrait un enfant pour mai 2022, peu après l'élection présidentielle.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Le droit fondamental à la vie privée retoqué

Pour faire interdire la parution de ce numéro, les avocats d'Éric Zemmour ont plaidé le droit fondamental à l'intimité de la vie privée. Mais d'après Le Parisien, cela n'a pas convaincu la justice. La demande a effectivement été jugée irrecevable car les avocats n'ont pas pu prouver avant la parution du journal que Closer allait vraiment sortir ces révélations.

Le magazine est donc bien en kiosque vendredi, au grand dam du polémiste. Toujours selon Le Parisien, la conseillère d'Éric Zemmour, Sarah Knafo, pourrait attaquer Closer pour atteinte à la vie privée.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles