Éric Dupond-Moretti adresse des bras d'honneur à un député en pleine séance à l'Assemblée

© AMAURY CORNU / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Ambiance explosive au Palais Bourbon. Les débats parlementaires ont été fortement perturbés ce mardi, après que le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti a adressé des bras d'honneur dans l'hémicycle au président du groupe Les Républicains (LR) Olivier Marleix.

Les débats portaient sur un texte du groupe Renaissance proposant une peine d'inéligibilité obligatoire contre les auteurs de violence. Lors de sa prise de parole, Olivier Marleix a alors rappelé plusieurs affaires concernant des membres de la majorité présidentielle.

Éric Dupond-Moretti présente ses excuses

Le député LR a notamment fait référence au ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti ayant été mis en examen en juillet dernier par la Cour de la justice de la République (CJR) pour prise illégale d'intérêt.

Le garde des Sceaux lui a alors adressé deux bras d'honneur, provoquant une forte émotion dans les rangs des Républicains. Il a ensuite reconnu son geste, tout en assurant que celui-ci n'était « pas adressé au député Marleix » mais à l'atteinte « à la présomption d'innocence ». Olivier Marleix a de son côté dénoncé la « grossièreté » du ministre. « Je n’ai porté aucune accusation, j’ai rappelé un fait », souligne-t-il.

Devant le tollé provoqué par ce coup d'éclat, Éric Dupond-Moretti a toutefois présenté ses excuses au député. « Monsieur Marleix, je suis profondément affecté par ce moment que je suis amené a vivre. Je redis ici avec beaucoup de force que je n’ai pas voulu viser le président (du groupe L...


Lire la suite sur LeJDD