Pour Éric Coquerel, "la France n’a pas de leçons à donner à la Russie"

Romain Herreros
Eric Coquerel sur le plateau de franceinfo

POLITIQUE - “Je trouve qu’il y a une logique qui est comparable”. Sur le plateau de franceinfo ce mardi 20 août, le député insoumis Éric Coquerel a été invité à s’exprimer sur la rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine, et l’allusion faite par le chef du Kremlin à la crise des gilets jaunes

Si l’élu de Seine-Saint-Denis estime que les deux régimes ne sont pas comparables “en termes de graduation”, il considère néanmoins qu’il existe des similarités entre les systèmes russe et français sur la gestion des contestations. “Cette façon dont les régimes libéraux aujourd’hui, que ce soit la Russie qui, je le rappelle est un régime libéral, ou la France, à un moment donné manient l’autoritarisme face à leurs opposants, je trouve qu’il y a une logique qui est comparable”, a déclaré Éric Coquerel.

“Je trouve que ce qu’il s’est passé en France depuis un an, vis-à-vis des gilets jaunes, vis-à-vis des syndicalistes, vis-à-vis des écologistes, même y compris des opposants politiques, dans l’utilisation de la police et de la justice, pose problème”, a poursuivi l’insoumis, dans une allusion à peine voilée de la perquisition du siège de la France insoumise en novembre. 

“Je trouve que la France n’a pas de leçons à donner, de ce fait, à la Russie”, conclut Éric Coquerel, reprenant les éléments de langage de la diplomatie russe.

Plus tard, le député salue la tentative de rapprochement observée entre la France et la Russie. “Je préfère ça au fait d’être aligné en permanence derrière monsieur Trump”, a-t-il déclaré, déplorant que la France “pèse peu” sur la scène internationale, à cause selon lui d’un “atlantisme structurel”. 

À voir également sur Le HuffPost: 

LIRE AUSSI:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post