Éric Ciotti ne sera pas candidat à Nice pour les municipales 2020

Eric Ciotti, ici en juin 2018, renonce à se présenter à la mairie de Nice. 

POLITIQUE - Les élections municipales 2020 à Nice se feront sans Éric Ciotti. Selon des informations de RTL et franceinfo ce mercredi 13 novembre, l’ancien adjoint de Christian Estrosi ne sera pas candidat à la succession de ce dernier.

Selon les deux médias, Éric Ciotti devrait officiellement annoncer sa position d’ici “quelques jours”. Toutefois, selon un membre de la Commission Nationale d’Investiture des Républicains que préside Éric Ciotti, cette annonce sera vécue comme un soulagement au sein du parti. “L’horizon s’éclaircit pour les municipales à Nice mais aussi à Paris”, a ainsi commenté cette source auprès de franceinfo. 

Anciens alliés et tous deux membres du parti de droite, Éric Ciotti et Christian Estrosi se livraient une guerre froide depuis plusieurs mois dans l’optique des municipales.

Comme le rappelle RTL, le député LR avait semblé en mars ouvrir la porte à une candidature à la mairie de Nice. En juillet, il avait également accusé Christian Estrosi de jouer sur deux tableaux, en ayant sollicité l’investiture des Républicains mais aussi celle d’En Marche! pour les élections. Ce que l’intéressé avait démenti. 

Finalement, le coup de sifflet serait venu du nouveau président des Républicains Christian Jacob, après une réunion entre les deux rivaux quatre mois avant le scrutin. “J’ai rencontré Christian Estrosi avec la volonté de Christian Jacob et de François Baroin d’unité et de rassemblement. J’entends cette exigence”, a ainsi déclaré Éric Ciotti le 24 octobre

Il avait alors affirmé qu’il officialiserait sa décision d’ici peu. Quant à Christian Estrosi, il faudra attendre “fin janvier début février” pour connaitre ses intentions. Mais selon une enquête Ipsos parue mi-octobre, le maire sortant serait réélu dès le premier tour pour un troisième mandat si Éric Ciotti renonçait à se présenter. Ce qui semble désormais acquis.  

À voir également sur Le HuffPost: 

lire aussi:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post