Équipe de France féminine: la pré-liste des Bleues pour les JO dévoilée, avec Le Sommer

L'attaquante Eugénie Le Sommer, opérée d'un genou, et la défenseuse Griedge Mbock, également de retour de blessure, figurent dans la pré-liste de 26 joueuses de l'équipe de France pour le tournoi olympique de football féminin, a annoncé la FFF dans un communiqué dévoilé jeudi 20 juin.

Opérée le 16 avril du genou droit en avril après un contact contre la Suède, l'attaquante star des Bleues, âgée de 35 ans, a gagné la première partie de sa course contre la montre avant les JO en étant appelée par Hervé Renard. Elle n'a pas rejoué depuis avril et poursuivra sa rééducation et son réathlétisation à Clairefontaine avec les Bleues lors de ce stage de préparation.

Hormis les deux Lyonnaises, le sélectionneur Hervé Renard a appelé les mêmes joueuses que lors du dernier rassemblement pour les deux prochains matches de qualification à l'Euro 2025 face à la Suède à Dijon (21h10) et contre la République d'Irlande le 16 juillet à Cork (19h00).

Comme prévu la milieu Amel Majri et l'attaquante Clara Mateo sont de nouveau absentes du rassemblement, tandis que figurent les jeunes attaquantes Vicki Becho (20 ans), Louna Ribadeira (19 ans) et Inès Benyahia (21 ans). Apte selon son entourage, la milieu du PSG Oriane Jean-François, blessée au genou en octobre dernier, n'a pas été sélectionnée dans l'entre-jeu des Bleues où figurent Grace Geyoro, Kenza Dali, Sandie Toletti, Selma Bacha et Amandine Henry.

Une liste définitive de 18 joueuses (et 4 réservistes) sera annoncée autour du 5 juillet pour les Jeux olympiques (26 juillet-11 août), objectif ultime du sélectionneur avant son départ à l'issue la compétition. Le stage de préparation débutera lundi prochain à Clairefontaine (Yvelines), où les Bleues se réuniront après quasiment trois semaines de congés.

Les coéquipières de Wendie Renard ont terminé leur saison le 5 juin après la double confrontation contre l'Angleterre (une victoire, une défaite) lors des qualifications pour l'Euro 2025. Lors de cette préparation, Hervé Renard devra notamment choisir la gardienne réserviste pour les JO entre Constance Picaud et Solène Durand, sachant que Pauline Peyraud-Magnin est la portière titulaire.

Article original publié sur RMC Sport