Équipe de France : les coulisses de la prolongation de Didier Deschamps, selon Jacques Vendroux

© Francois Mori / POOL / AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

C'est l'information football du week-end : le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a été reconduit à son poste jusqu'en 2026 par le président de la Fédération française, Noël Le Graët. Une prolongation pas très surprenante, après la finale atteinte par les Bleus à la Coupe du monde au Qatar . La fin "d'un bras de fer" entre les deux hommes, analyse Jacques Vendroux, éditorialiste d'Europe 1. Dans l'émission Europe Soir Week-end, il donne quelques coulisses de la négociation du contrat.

>> LIRE AUSSI«Une marque de confiance très importante» : Deschamps réagit après sa prolongation avec les Bleus

"C'est la fin de discussions qui ont duré très longtemps. Elles se sont terminées hier soir (vendredi)", explique le journaliste sportif proche du dossier au micro de Pierre de Vilno.

Le Graët "en avait besoin pour diverses raisons"

"Je crois que Didier Deschamps avait envie de rester, et que Noël Le Graët en avait le besoin pour diverses raisons", poursuit Jacques Vendroux, soulignant la cote de popularité dont jouit le double vainqueur de la Coupe du monde, en tant que joueur en 1998 et en tant que sélectionneur lors de son mandat, en 2018.

Selon le journaliste, au-delà de la réussite sportive du tacticien, le président de la FFF a choisi de renouveler sa confiance pour d'autres raisons. "Un rapport a été demandé par la ministre des Sports sur les attitudes de différents personnels de la Fédération française de football, donc Noël Le Graët n'était pas dans u...


Lire la suite sur Europe1