Équateur: une enquête sur des objets patrimoniaux éclabousse l'ancien président Moreno

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est une affaire qui se rapproche de l'ancien président Lenín Moreno, au pouvoir de 2017 à 2021. Un musée abrité dans les locaux de la présidence de l'Équateur à Quito a été inspecté mardi 26 juillet par le parquet dans le cadre d'une disparition présumée d'objets patrimoniaux.

Le parquet a indiqué sur Twitter avoir « réalisé une expertise au musée Carondelet, dans le cadre d'une enquête pour un délit présumé de détournement de fonds, lié à la disparition présumée d'objets patrimoniaux ».

Le service de communication de la présidence a indiqué de son côté que le président Guillermo Lasso « a ordonné la pleine collaboration des unités administratives, en fournissant toutes les facilités nécessaires à l'enquête ».

Le parquet a annoncé lundi qu'il enquêtait sur Lenín Moreno, actuel commissaire de l'Organisation des États américains (OEA) aux personnes handicapées, pour un détournement de fonds présumé lié au musée de Carondelet. Imprescriptible en Équateur, ce délit, qui comprend l'appropriation de biens, est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 13 ans de prison.

M. Moreno, qui réside au Paraguay, soutient que pendant son administration, les biens patrimoniaux qui se trouvaient à Carondelet « ont été dûment remis aux institutions compétentes pour leur enregistrement et leur conservation ».

Il a reconnu avoir « collectionné des haches et quelques pièces de céramique pendant plus de 40 ans », mais d'une valeur qui « ne dépasse même pas les 800 dollars ».

(Avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles