Contrôle continu du nouveau bac : le Snes-FSU dénonce "un niveau inédit d'impréparation" et demande la suppression de la session de janvier

Alexis Morel

Alors que la première session des épreuves communes de contrôle continu au bac doit avoir lieu dès janvier 2020 pour les élèves de première, franceinfo vous révèle mercredi 9 octobre les résultats d'une enquête réalisée par le premier syndicat du second degré.

La première session des épreuves communes de contrôle continu au bac doit avoir lieu dès janvier 2020 pour les élèves de première. Ces épreuves qui comptent pour 30% de la note du nouveau bac ont été mises en place dans le cadre de la très critiquée réforme du baccalauréat initiée par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation. franceinfo vous révèle mercredi 9 octobre les résultats d'une enquête réalisée par le Snes-FSU sur ces épreuves.

Le premier syndicat du second degré dénonce "la plus grande incertitude" autour de l'organisation des épreuves du nouveau bac et "un niveau inédit d'impréparation". Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe au Snes-FSU, estime qu'""il est encore temps de laisser du temps aux professeurs, aux élèves" et demande la suppression de la première session des partiels au mois de janvier.

Il est encore temps d'annuler, de diminuer un peu la pression qu'il y a sur tout le monde. Il faut qu'on revienne à la raison et qu'on permette à tout le monde de travailler dans la sérénité.

Sophie Vénétitay, Snes-FSU

à franceinfo

981 enseignants ont répondu [réponses arrêtées au 7 octobre] à cette enquête. Une grande majorité se plaint de ne rien savoir sur l'organisation de ce contrôle continu. Dans "74% des lycées, les enseignants ne savent pas comment seront organisées les salles d'examen" et dans "47%" des cas, ils ne savent pas non plus comment les sujets vont être choisis (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :