"Une épreuve difficile" : la sœur de Jamel Debbouze évoque le décès de leur père

·1 min de lecture

En mars dernier, la famille Debbouze vivait un drame, le patriarche et père de Jamel, Ahmed Touzani mourrait à l'âge de 71 ans des suites d’une "maladie fulgurante". Il serait décédé dans une clinique à Marrakech où il avait été hospitalisé depuis "une chute subite de son état de santé", avait alors indiqué le site L’opinion du Maroc. Le père de famille a laissé derrière lui sa femme, Fatima et ses six enfants, l’époux de Mélissa Theuriau ainsi que Mohamed, Hayat, Karim, Rashid et Nawel.

C’est justement cette dernière, la seule fille de la fratrie, qui a évoqué la mort de son père sur son compte Instagram, ce lundi 16 août. Alors que la petite sœur de l’humoriste, qui vient de se fiancer, se prêtait au jeu des questions-réponses avec sa communauté de fans, l’un d’eux lui a demandé si leur mère se sentait seule depuis le décès de son mari et si la famille parvenait à gérer cette épreuve. La jeune femme a alors répondu : "Oh que oui ! On ne la laisse jamais seule mais c'est toujours une épreuve difficile de perdre un parent. Paix à son âme. Il nous manque tellement." Et de conclure : "Profitez de vos parents si vous en avez la possibilité."

Lors du décès de son père, Jamel Debbouze s’était emparé de son compte Instagram pour lui rendre un bel hommage. "Paix à ton âme Papa. Merci pour tout. On ne t’oubliera jamais." Un message bouleversant qui était accompagné d’une belle photo de ses parents. À l’époque, Jamel Debbouze s’était rendu au Maroc pour assister aux funérailles de son défunt (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Lorie en vacances avec son chéri : elle dévoile une tendre vidéo de sa fille
"Sommes-nous tous devenus fous ?" : insulté, Arthur pousse un coup de gueule
Meghan Markle enfin considérée par la famille royale : ce changement qui lui met du baume au cœur
Wafa (Koh-Lanta) proche des incendies qui touchent le Var : "La peur de ma vie"
"La honte, la peur et l’impuissance m’envahissent" : Luana Belmondo fait part de sa détresse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles