Épopée royale (à huis clos) avec Marie-Antoinette

Par Arthur Frydman
·1 min de lecture
Demain, la maison d’enchères Osenat orchestre une vente dédiée à la royauté avec des pièces ayant appartenu à la princesse autrichienne et épouse de Louis XVI.  
Demain, la maison d’enchères Osenat orchestre une vente dédiée à la royauté avec des pièces ayant appartenu à la princesse autrichienne et épouse de Louis XVI.

Sur le modèle des ventes à succès « l'Empire à Fontainebleau », la maison Osenat organise depuis quelques mois déjà des vacations à Versailles, siège symbolique de la royauté. Un juste retour à l'histoire avec des objets qui retournent de là d'où ils viennent. Un choix du commissaire-priseur, guidé par une envie de défendre la culture et le patrimoine français qui anime la nation et permet tant à des particuliers-collectionneurs qu'à des institutions nationales d'enrichir leurs collections. Pour cette nouvelle vente, dimanche 15 novembre, la maison Osenat, spécialiste en matière de royauté a décidé d'entrer dans l'intimité des souverains français et notamment de Marie-Antoinette (1755-1793), princesse autrichienne et épouse de Louis XVI.

Louis XIV ©  Osenat
Louis XIV © Osenat

Molière honoré par le Roi-Soleil © Osenat

Dès son mariage avec le dauphin héritier du trône, le futur Louis XVI, célébré en 1770, elle est décriée, souvent accusée d'épuiser les finances du royaume. L'infortunée reine, guillotinée sous la Terreur en 1793 montre des difficultés à s'adapter aux usages français et aux contraintes versaillaises. Cependant, Marie-Antoinette demeure l'un des personnages les plus emblématiques de l'histoire de Versailles et plus généralement de France et fascine les collectionneurs du monde entier dès qu'un objet passe sous le marteau. Demain et Covid-19 oblige, la vacation royale se tiendra à huis clos, les enchères pouvant être passées par téléphone et via Internet (Interenchères et Drouot Live [...] Lire la suite