Des épisodes de l’Ancien Testament datés grâce aux variations du champ magnétique terrestre

L’Ancien Testament, aussi appelé Bible hébraïque, est un ensemble de récits religieux écrits vraisemblablement entre les VIIIe et IIe siècles avant J.-C. La majorité des textes semblent cependant avoir été écrits bien après les événements qu’ils relatent et ont certainement une visée théologique bien plus qu’historique. Majoritairement, ils peuvent ainsi être définis comme des récits mythologiques. Cependant, les scientifiques se posent depuis longtemps la question du fondement historique des récits de l’Ancien Testament. C’est ainsi qu’apparaît, au début des années 1900, l’archéologie dite biblique, dont l’objectif est de trouver la confirmation des textes religieux grâce à des fouilles archéologiques.

La géophysique, support essentiel à l’archéologie

Plusieurs sites archéologiques en Israël sont ainsi suspectés de porter la trace historique de faits relatés dans l’Ancien Testament. Les textes religieux font en effet mention de plusieurs cités détruites lors de différentes campagnes militaires menées par les Égyptiens, les Araméens, les Assyriens et les Babyloniens contre les Royaumes d’Israël et de Judah. Plusieurs sites archéologiques montrent en effet des traces de destruction. Restait à dater ces vestiges avec précision afin de vérifier les allégations des textes bibliques.

Les royaumes d'Israël et de Judah au IXe siècle avant J.-C. © Richardprins, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0
Les royaumes d'Israël et de Judah au IXe siècle avant J.-C. © Richardprins, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

C’est là qu’intervient la géophysique. Parmi les méthodes de datation, les inversions du champ magnétique peuvent en effet s’avérer particulièrement utiles pour les recherches archéologiques. Les objets qui contiennent des minéraux magnétiques, comme ceux en terre cuite, ont la capacité d’enregistrer l’orientation et l’intensité du champ magnétique ambiant lorsqu’ils sont chauffés à une certaine température, comme lors de leur fabrication (cuisson), ou lors d’un incendie majeur. Le champ magnétique n’étant pas stable dans le temps, ces objets présentent aujourd’hui une aimantation...

> Lire la suite sur Futura