Épisodes de forte chaleur : en quoi consiste le dispositif canicule pour les seniors ?

18 millions de personnes, soit un tiers de la France, sont asphyxiées par la canicule. Douze départements sont en vigilance rouge à partir de 14h ce vendredi, en état d'alerte maximale. Un plan activé pour la quatrième fois depuis sa création en 2003, après une canicule historique qui avait causé le décès de 15.000 personnes, principalement des personnes âgées. Les communes confrontées à la canicule doivent désormais déclencher un plan d'action spécifique pour les seniors. Des appels quotidiens, par exemple, comme c'est le cas au centre d'action sociale de Muret, en Haute-Garonne.

Anticiper les situations

"Bonjour, c'est le centre communal d'action sociale (CCAS) de Muret, je vous appelle dans le cadre de la canicule", explique Cindy Vignaux, employée au CCAS de Muret, à Alexandre, 79 ans. "Tout va bien, j'ai fermé mes volets, je suis équipé d'un ventilateur", répond-il.

Au fur et à mesure, Cindy coche des cases sur sa fiche de renseignements. Il y a-t il de l'eau à disposition ? Des proches peuvent-ils rendre une visite régulière ? Tous les jours, tant que l'alerte rouge ou orange est en vigueur, elle et sa collègue Laetitia vont contacter une soixantaine de personnes de plus de 65 ans toutes inscrites sur un registre.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

 

"On a réussi à mettre en place une procédure qui permet d'anticiper des situations qui pourraient s'aggraver", explique Céline Jacomelli, la directrice adjointe du Centre communal d'action social...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles