Un épisode de fonte des glaces sans précédent au Groenland

Chaque été, la glace du Groenland fond. Il n’y a rien d’anormal à ça. Et en la matière, cet été 2022 se positionnait jusqu’alors presque dans la moyenne. « Jusqu’alors » parce que, pour la première fois en près de 45 ans de surveillance satellite, les chercheurs ont observé un épisode de fonte massif en ce début de mois de septembre. Au plus fort, ce 3 septembre 2022, plus d’un tiers de la calotte glaciaire — 36 % très exactement alors que la fonte se limite classiquement à 10 % à cette période de l’année —, soit environ 600.000 kilomètres carrés, a fondu en surface !

Du côté de Summit Camp, une station de recherche située au centre sud du Groenland, à une altitude de plus de 3.200 mètres, on a enregistré, pour la première fois pour un mois de septembre, des températures supérieures à 0 °C. Avec un pic à 0,4 °C. Le record local se fixant à 2,2 °C. C’était aux mois de juillet 2012 et 2017.

Une mauvaise nouvelle pour le niveau de la mer

Les chercheurs rapportent que la calotte glaciaire a commencé à ruisseler le 2 septembre. Le maximum a été atteint le lendemain avec 12 milliards de tonnes de glace perdues. Le total le plus élevé de toute la saison de fonte 2022. Et l’un des dix jours de ruissellement les plus élevés depuis 1950.

Cet événement de fonte est remarquable. Car, à cette période de l’année, le rayonnement solaire n’est généralement plus assez fort pour donner naissance à de tels ruissellements. Mais, cette année, une forte région de haute pression atmosphérique s’est installée à la limite sud-est du Groenland. Elle a attiré de l’air plus chaud — avec des températures qui ont parfois dépassé de...

> Lire la suite sur Futura