Une épidémie "hors de contrôle" ? Gérald Kierzek corrige Emmanuel Macron

·1 min de lecture

C'est une bien triste période qui recommence pour la France. Jusqu'alors exclu, le confinement va être réinstauré sur l'ensemble du territoire français à partir du vendredi 30 octobre. Une décision rendue nécessaire au vu de la flambée du nombre de malades de la Covid-19 (plus de 36 000 cas supplémentaires en 24 heures). "Le virus circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n'avaient pas anticipées", a ainsi déclaré Emmanuel Macron, lors de son discours, ce mercredi 28 octobre. "Les mesures prises (...) se révèlent insuffisantes." Selon le chef de l'Etat, "il faut reconnaître que comme tous nos voisins, nous sommes submergés par l'accélération soudaine de l'épidémie".

Interrogé par Le Figaro, le médecin urgentiste Gérald Kierzek a jugé l'intervention du président de la République "biaisée" sur l'hôpital. Selon lui, le reconfinement n'est pas le fait d'une "épidémie hors de contrôle", mais le résultat d'"une crise de la capacité de nos hôpitaux" et d'une "stratégie de test défaillante". "Là où le chef de l’État a raison, c’est que l’on ne peut pas disposer d’assez de lits de réanimation pour tous les malades. Mais là où on se trompe, c’est que nous n’avons pas uniquement besoin de lits de réanimation mais aussi de lits d’hospitalisation conventionnels, voire de capacités de prise en charge des malades avant la réanimation !", s'exclame le praticien hospitalier, auprès de nos confrères.

Car, pour lui, le problème se situe à la fois au niveau de l'organisation (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Sylvie Vartan fétichiste ? Cette drôle de clause qu’elle exige dans ses contrats
Laeticia Hallyday séparée de Pascal : elle est amoureuse d'un acteur !
Le saviez-vous ? Ibrahim Maalouf a épousé une ex-candidate de The Voice
Emmanuel Macron : la sortie de route d’Arnaud Montebourg qui a lancé son ascension
Procès de Meghan Markle : la reine, victime collatérale ?