Épidémie de bronchiolite : les enfants sont-ils "triés" à l'hôpital ?

Cette année, la bronchiolite fait des dégâts : début novembre 2022, cette infection respiratoire d'origine virale était, à elle seule, responsable de près d'un quart des passages aux Urgences. Ce mercredi 9 novembre 2022, le ministre de la Santé François Braun a d'ailleurs évoqué des "niveaux d'hospitalisations sans précédent depuis 10 ans".

Confrontés à une épidémie de bronchiolite d'une ampleur quasi-inédite, les hôpitaux parviennent-ils à suivre la cadence ? Non, alertent les professionnels de santé. Interrogée par nos confrères de RTL ce jeudi 10 novembre 2022, le Dr. Julie Starck, pédiatre réanimatrice à l'hôpital Trousseau (Paris) témoigne d'une situation intenable.

"On soigne mal nos enfants"

"Actuellement, on soigne mal nos enfants, explique-t-elle. On ne peut pas tous les hospitaliser. On est obligés de trier nos enfants. On est contraint de prendre un surnombre dans le couloir." D'après la médecin, certains jeunes patients hospitalisés sont "ventilés dans le couloir avec un paravent et un respirateur de transport qui normalement n'est pas fait pour ça. (…) On fait des soins dégradés et on les met en danger clairement."

Le ministre de la Santé François Braun a réagi à cette déclaration, interrogé par nos confrères du Parisien : "Je suis choqué par cette formule, c’est inadmissible. (…) Je ne nie aucunement les difficultés que génère cet épisode, exceptionnel par son ampleur, de bronchiolite, mais je ne peux pas accepter (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Diabète : les 9 meilleurs aliments pour stabiliser la glycémie
Les enfants nés en 2022 pourront dépasser l'âge de 90 ans
Cancer de la peau : elle est diagnostiquée grâce à une photo publiée sur Facebook
Une thérapie par ultrasons contre le tremblement essentiel
Fin de vie : si elles sont "inappropriées", les directives anticipées peuvent ne pas être respectées par les médecins