Épargne : comment fonctionnent les arnaques aux "faux livrets" ?

Corinne, jeune retraitée, reste accrochée à son téléphone. Elle a investi par internet 15 000 euros sur des livrets d’épargne supposés et tente de contacter les vendeurs. Le numéro de téléphone n’est pas attribué, apprend-elle. "Aucune réponse aux trois numéros dont je disposais, et aucune réponse à mes mails", précise-t-elle. Ces gens qu’elle essaie en vain de contacter lui ont promis de fortes rentabilités : 4,26% pour leurs produits d’épargne, au lieu de 0,5% pour un livret A classique. Le site est faux, mais il s’est inspiré d’un site officiel, détourné par des escrocs rassurants. Les pièges à éviter À y regarder le plus près, le visage supposé de son interlocuteur est celui d’un mannequin. Quand Corinne souhaite récupérer son argent, il est trop tard. Comme des centaines d’autres épargnants, elle s’est laissée tenter par de belles promesses. L’Association de défense des consommateurs met en garde, et évoque les pièges à éviter. "Si on a un interlocuteur dont le seul moyen d’accès est un login et un mot de passe, on s’enfuit en courant", précise Guy Grandgirard, le président de l’association.