Épargné par un tueur en série, il le rencontre en prison pour comprendre ce qui l'a sauvé

Une histoire qui l'a hanté toute sa vie. Une après-midi de l'automne 1975, Steve Fishman, un journaliste-stagiaire de 19 ans, a fait de l'autostop de Boston jusqu'à Norwich, dans l'État américain du Connecticut, pour se rendre à un reportage. Alors qu'il n'était plus qu'à quinze minutes de sa destination finale, une Buick verte s'est arrêtée à sa hauteur et son conducteur l'a invité à monter.

Le conducteur, qui s'est présenté comme « Red », n'avait plus que quelques mèches rousses qui parsemaient son crâne chauve et semblait « amical ». En montant, Steve Fishman s'est aperçu que le conducteur avait verrouillé sa portière, mais n'y a pas prêté attention. Il n'a pas non plus relevé quand ce dernier lui a expliqué qu'il sortait tout juste de prison. « Je me suis simplement dit que ça pourrait être une bonne histoire pour mon journal, un gars qui sort de prison et qui essaie de se réinsérer dans la communauté », a récemment expliqué Steve Fishman à CNN.

Le trajet s'est finalement passé sans encombre et l'apprenti journaliste a été déposé sur les lieux de son reportage. Steve Fishman a ensuite oublié un temps ce voyage en stop... avant de tomber sur une Une de journal annonçant l'arrestation d'un tueur en série, Robert Frederick Carr III, dont il reconnait tout de suite la photo... Red !

« Le prédateur sexuel et meurtrier d’enfants le plus dangereux »

Robert Frederick Carr III est l'un des plus grands tueurs en série des années 1970 et avait la particularité de s'en prend...


Lire la suite sur ParisMatch