Éoliennes : sont-elles vraiment la promesse d’un avenir propre et décarboné ?

·1 min de lecture

Derrière cette intervention, la volonté de Barbara Pompili est claire : atteindre les objectifs de développement d’énergies renouvelables énoncés dans la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). Le parc éolien français s’est beaucoup développé ces dernières années. On compte ainsi pas moins de 8 000 éoliennes terrestres, réparties sur 1 380 parcs. Un chiffre encore faible par rapport à nos voisins européens, notamment l’Allemagne qui en dénombre 5 fois plus. Malgré tout, l’éolien fait l’objet de nombreux reproches, à commencer par son esthétique qui défigurerait les paysages. Un avis que partage Patrice Cahart, auteur de plusieurs livres assez critiques sur les éoliennes, “la défiguration du paysage est évidente”, assure-t-il. Pour lui, “l’éolien a l’ambition d'égaler la Tour Eiffel !” à mesure que les hauteurs de “ces grandes structures de fer” se développent, “il y a problème de hauteur et de défiguration", défend-il. Pour Alexandre Roesch, délégué général du Syndicat des énergies renouvelables, “les éoliennes ont quelque chose de symbolique comme la Tour Eiffel, elles représentent la transition énergétique”, assure-t-il.

à lire aussi : Dangereuses pour la santé, peu écolos… faut-il en finir avec les éoliennes ?

Un autre point est avancé par l’écrivain : la question des sites “sacrés”, “l’éolien ne respecte rien !”, clame-t-il en usant de différents exemples comme la montagne Sainte-Victoire près d’Aix-en-Provence ou encore la basilique de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ecriture inclusive : et pour les hommes-grenouilles, on fait comment ?
JO 2024 de Paris : pourquoi la facture pourrait être plus salée que prévu
Usagers de la SNCF mécontents, des Iphone moins chers en fonction du mois d'acquisition... Le flash éco du jour
Vers une 3ème dose de vaccin contre le Covid-19 ? Pfizer/BioNTech fait la demande
Selon une étude de LinkedIn, cette ville va avoir de plus en plus de mal à recruter après la crise sanitaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles