Éoliennes : le documentaire qui accuse

·1 min de lecture
Parc éolien près du village de Saint-Félix-Lauragais (Haute-Garonne)
Parc éolien près du village de Saint-Félix-Lauragais (Haute-Garonne)

Parfois, il est inutile de trop en faire. Il suffit, pour défendre une idée, d'exposer les preuves sans hausser le ton, répéter sans trop en faire, critiquer sans grossir le trait. La démonstration en est renforcée. C'est ce à quoi sont parvenus Charles Thimon et son association Documentaire et Vérité. En un peu moins de deux heures, le réalisateur fait un sort aux éoliennes. Sans jamais lever la voix.

Les images sont souvent belles, inattendues et parfois poétiques, les interviews rythment avec intelligence le film, le tout est d'une grande clarté, et très pédagogique. Tout y passe : la grande difficulté à recycler les pâles (certains opérateurs les enterrent telles quelles à la fin de leur vie), la finitude de certains minerais employés dans les rotors, les sommes folles qu'empochent des financiers attirés par ce modèle économique appétissant (30 % de rendement garanti, dénonce Michel Faure, un financier qui n'en croit pas ses yeux), le poids de l'Allemagne incitant les institutions européennes à favoriser les éoliennes et, donc, à handicaper la France, les sociétés gazières qui se frottent les mains parce qu'à chaque nouveau parc éolien, ou presque, il faut installer une centrale à gaz polluante qui compensera le vent lorsqu'il tombera?

Sans oublier les milliards d'euros déversés dans les énergies renouvelables (120, soit une dizaine d'EPR, selon le film !) pour une production d'électrons étique, l'absence de création d'emplois par la filière (leur réduct [...] Lire la suite