Éolien : l’hydrogène vert, un espoir pour produire du carburant sans émission de CO2

© Margaux Fodéré / Europe 1

Ce jeudi, Emmanuel Macron a inauguré le premier parc éolien off shore à Saint-Nazaire. Un pas de plus vers la généralisation des énergies renouvelables . Et à quelques kilomètres de là, une autre avancée dans l’éolien : l’inauguration du premier site de production d’hydrogène renouvelable off shore. Un projet de l’entreprise Lhyfe. C’est peut-être l’espoir d’un carburant hydrogène sans émission de CO2. À quai, une barge jaune en forme d’hexagone de 20 mètres de long sur 14 de large, à 6 mètres au-dessus du sol. Et au sommet, un électrolyseur pour transformer l’eau de mer en hydrogène, grâce à l’électricité éolienne.

Produire du carburant propre

"C’est le gros conteneur jaune qui est en plein milieu. Un conteneur va traiter l’électricité qui vient de l’éolienne. Il faut la traiter pour alimenter l’électrolyseur. Et de l’autre côté, pour le traitement de l’eau, on va aspirer l’eau, la déminéraliser pour la mettre dans notre électrolyseur", explique le directeur général délégué de Lhyfe, Antoine Hamon.

>> LIRE AUSSIÉolien : comment la France veut combler son retard grâce au parc offshore de Saint-Nazaire

De l’eau et du vent qui, selon lui, "permettront par exemple de produire du carburant propre pour les voitures. Dans la molécule d’eau, on a de l’oxygène et de l’hydrogène, et donc en mettant simplement de l’électricité dans l’eau, l’hydrogène porte l’énergie qui va ensuite faire avancer votre véhicule et ne rejeter que de l’eau derrière votre véhicule", détaill...


Lire la suite sur Europe1