Éolien flottant : jusqu’à 140 GW d’électricité exploitables au large des côtes françaises

Aurélien Tardiveau, Journaliste

On les connaît surtout au large du Royaume-Uni, de l’Allemagne et du Danemark : les éoliennes géantes, en Mer du Nord, sont situées à plusieurs kilomètres des côtes. Arrimées dans le sol, elles peuvent faire plusieurs dizaines de mètres de hauteur et avoir une envergure incroyable ! Les éoliennes produisent déjà une part d’électricité considérable, acheminée par câbles sous-marins. Quelque 8 GW sont exploités par la Grande-Bretagne, le leader mondial !

L'énorme potentiel de l’éolien en mer, notamment flottant 

Quel potentiel est le potentiel de cette source énergétique ? Le dernier rapport de l’Agence internationale de l’Énergie sur l’Offshore wind en donne une juste idée : celui-ci considère l’éolien off-shore comme un pivot à venir de la transition énergétique, avec un potentiel mondial de 420.000 TWh.

La France bénéficie du 2e gisement d’éolien en mer en Europe après la Grande-Bretagne. Le plan pluriannuel de l’énergie adopté par le gouvernement français en 2019 table sur 5,2 GW d’éolien en mer installés en France, d’ici 2028. Sur ce total, 3,5 GW ont été accordés en éolien marin posé. C'est encore loin du potentiel estimé : au large des côtes françaises, le long du littoral atlantique et de la Manche mais aussi en Méditerranée, jusqu’à 140 GW d’électricité pourraient être exploités, en éolien flottant. C’est quasiment le double du potentiel estimé de l’éolien marin « posé » (arrimé au fond), de l’ordre de 80 GW.

Selon l’European Wind Energy Association, jusqu’à 80 % de la ressource éolienne européenne se trouverait en fait dans des zones à plus de 60 m de profondeur. C’est hors de portée de l'éolien posé ou fixe… mais pas de l’éolien flottant ! 

Un parc éolien dit « posé », en mer du Nord. © benoitgrasser, Adobe stock

L’éolien flottant, de quoi s'agit-il ? 

Cette technologie nouvelle est donc adaptée pour les grands fonds. Mais comment se présente une installation éolienne flottante ? Différentes technologies d’installation des mâts avec turbines (de très grandes...

> Lire la suite sur Futura